© Permaculture&Transition

Compagnonnage

Le compagnonnage est un moyen de continuer son parcours d'apprentissage en permaculture après un CCP et/ou de préparer son Diplôme de Permaculture Appliquée directement inspiré d’une tradition ancrée localement et reconnue internationalement : celle des compagnons du devoir.

Ce système d’apprentissage, d'une période minimum de deux ans, permet à l’étudiant.e de circuler et ainsi d’apprendre et de pratiquer sur plusieurs lieux. Chaque site et chaque hôte lui apportent ainsi des expériences et approches différentes et complémentaires qui font toute la richesse de ce parcours et lui offrent autant de voies 
d'expérimentations et de spécialisations possibles.

A l'issue des 2 années minimum du compagnonnage, libre à chacun de continuer ou non dans le parcours du Diplôme. Soit donc le compagnon continue sa route permacole fort de cette expérience, soit il s'engage dans la finalisation du DPA avec la personne diplômée qui l'accompagne.

Ceci implique pour l'étudiant.e compagnon :
- la première partie du parcours s'oriente autour d'expériences et de rencontres. La deuxième partie plus spécifiquement dédiée à l'implémentation, à la conception
- La participation à la vie des lieux permacoles (sur le terrain comme aux tâches quotidiennes de la maison)
- Le respect de la charte du lieu hôte et de la présente convention

Ceci implique pour les hôtes :
- Des temps d’échanges humains, didactiques et pédagogiques avec le compagnon
- La co-responsabilité du suivi pédagogique du compagnon
- La mise à disposition d'une partie des lieux pour les expérimentations et les pratiques quotidiennes liées à la permaculture
- L'accès à un centre de ressources (documentation, livres, internet…)
- Le gîte et le couvert
- Un compte rendu du compagnonnage vécu à destination de l'étudiant.e et de son/sa tuteur/tutrice

L’emploi du temps de l’étudiant.e est partagé entre deux objectifs :
- son travail personnel d'étudiant.e (expérimentations et développement de son portfolio)
- l'aide apportée au lieu d'accueil (les répartitions horaires / missions sont établies entre les parties).

La convention, transmise à la personne diplômée qui l'accompagne, permet à l’étudiant.e et au maître compagnon de formaliser l’organisation qu’ils auront définie ensemble.

Chaque partie peut mettre fin à l’expérience après un temps d'échange et une date de départ conjointement convenue.

Le bon déroulé de ces temps de compagnonnage est une responsabilité partagée entre l'étudiant.e et ses hôtes.

Il va de soi que les conventions entre hôtes et compagnons impliquent un respect mutuel et ne créent aucun liens de subordination.

Le parcours de compagnonnage peut prendre différentes formes :
- Parcours libre : l'étudiant.e établit son parcours autonome et définit les lieux qui lui semblent convenir pour répondre favorablement aux objectifs qu'il.elle s'est fixés
- Parcours CDFP : l'étudiant.e définit des périodes de stages à effectuer aux sein de CDFP, avec des missions claires et des conceptions à réaliser
- Parcours mixte : l'étudiant.e décide d'alterner entre des périodes de stages au sein de CDFP et ceux effectués au sein de lieux hôtes qu'il/elle aura ciblé

Une synthèse de ce que l'étudiant.e aura vécu durant ces périodes de stage sera renseignée sur son portfolio. Les conceptions qu'il/elle aura réalisé sera aussi mis en ligne sur son port folio, dans le respect des conditions établies avec la personne diplômée qui accompagne l'étudiant(e) sur son parcours.